Réorganisation du RGTR 2020

Les défis du trafic et les routes saturées du Grand-Duché nécessitent des changements dans les habitudes de mobilité. Un réseau RGTR longtemps inadapté aux besoins en mobilité et le changement d’habitudes d’usagers des transports publics amène la direction des transports publics à réorganiser le réseau des lignes régionales du RGTR afin d’assurer une meilleure connexion avec les autres modes de transport et d’attirer plus de personnes à utiliser les transports publics.

Travaux préparatifs

Le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, a rencontré les habitants de plusieurs régions du pays dans le contexte du projet de réorganisation des lignes d’autobus régionales RGTR. Au cours de 9 soirées différentes pendant l’hiver 2016/17 pour cette "roadshow", le public a pu demander des renseignements et poser des questions au Ministre et à ses collaborateurs.

A la fin de l’année 2017, 8 "workshops : Är Iddie fir de Bus vu muer" sur la réorganisation ont eu lieu à travers le pays, durant lesquels le public a pu activement proposer des idées quant à une future organisation du RGTR. Une enquête de mobilité a également été effectuée au printemps 2017 parmi la population luxembourgeoise et transfrontalière. Les résultats de cette enquête fournissent des données précieuses sur les trajets des habitants.

Le bus de demain s’orientera sur la stratégie Modu 2.0, axée sur le réseau ferré en tant qu’épine dorsale du réseau des transports en commun.

Mobilité

Des pôles d’échange vont relier les différents modes de transport pour offrir un réseau de transports publics moderne et performant.

Pôles d'échange

Travaux de réalisation

Les données prises en compte lors des travaux d’élaboration d’un nouveau concept sont:

  • les résultats des workshops publics;
  • les résultats de l’enquête mobilité "Luxmobil";
  • les résultats des comptages effectués sur toutes les lignes et courses d’autobus;
  • l’évaluation des statistiques du système télématique du RGTR.

 

Un bureau d’études spécialiste en mobilité assistera le département des transports dans ces travaux de réorganisation.

Dernière mise à jour